Tchernobyl ... 30 ans déjà !

 

Trente années sont passées, et, aucune leçon réelle sur les dangers de l’énergie atomique, mettant fin à cette dernière, a en définitive été retenue…


Tchernobyl ce n’est pas rien, et des hommes ont laissé leur vie pour nous sauver d’une catastrophe dont les conséquences ne peuvent encore à ce jour être chiffrées mais qui aurait fait certainement plus de morts de les dernières guerres mondiales (mortalité différée comprise et difficilement quantifiable…).
On amuse le monde, aujourd’hui, avec des propos qui font apparaître bien des incohérences, les représentants politiques manquent de sérieux, l’intérêt général est bien loin d’être pris en considération, qu’importe si un réacteur devient dangereux il faut continuer le programme nucléaire coûte que coûte !
Là, la responsabilité des « élites » n’est plus à démontrer elle devra être prise en compte en cas d’accident susceptible d’influer sur la santé des populations environnantes, voire pour une incidence génétique pour des générations…
Mais «  l’énergie nucléaire est une énergie propre » selon certains, sous-estimant ou oubliant les risques, les coûts du retraitement des combustibles, oubliant tout autant les coûts de maintenance et dans la finalité ceux des démantèlements (1)…

En France il est projeté de mettre un terme aux réacteurs de Fessenheim, on en parle, voilà pas mal de temps, quant aux autres dont les quatre réacteurs atomiques de Dampierre-en-Burly qui utilisent comme combustible du MOX rien est décidé, bien au contraire ils bénéficient d’une prorogation de 10 années, continuons dans ces orientations et ne nous étonnons pas des conséquences financières, elles seront de plus en plus lourdes.

EDF commence à supporter les prémices de sa toute probable faillite, faillite qui entraînera aussi celle de notre pays si nous n’y prenons garde.

On doit arrêter progressivement l’énergie nucléaire mais s’en donner les moyens est incompatible avec la construction de nouveaux réacteurs comme l’EPR de Flamanville ???...tout comme la promotion de véhicules électriques est incompatible avec l'arrêt des centrales nucléaires, c'est le temps d'orientations complètement folles.
Sans oublier que l’EPR s’avère être ruineux et dangereux (les défauts constatés avant sa mise en service ne sont pas pris en considération apparemment) le calva sera pétillant dans les années à venir.

Mais revenons, plus sérieusement, à l’accident de Tchernobyl et concluons que ce dernier n’a pas été compris comme un avertissement, pas plus que les accidents des réacteurs de Fukushima Daïchi.
Il en faudra du temps, beaucoup de temps avant que des décisions radicales soient prises et que l’énergie atomique soit abandonnée, ceci doit se réaliser au niveau international…c’est un sujet plus important que l’hypothétique réchauffement climatique… Comme l’avait si bien dit Albert Einstein : «  Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire. »
Alors prenons en main notre avenir sans plus tarder, refusons l’énergie nucléaire en commençant par diminuer nos besoins, en intervenant auprès des Maires afin que la consommation publique de l’électricité soit réduite de moitié et que les zones industrielles notamment utilisent des moyens d’éclairage plus adaptés aux besoins d’économiser l’énergie.
Tchernobyl doit pour nous une leçon (tout comme Fukushima) démontrant que l’énergie atomique doit radicalement être arrêtée au nom de l’intérêt général et pour l’avenir des générations futures qui auront comme héritage marquant pour des milliers d’années que nos déchets toxiques



Gérard PIERROT
Association pour la Protection contre les Rayonnements Ionisants (A.P.R.I.)

1)Un rapport, déposé en septembre 2014 par les députés Marc GOUA et Hervé MARITON, estimait à 5 milliards le coût du démantèlement des deux réacteurs de Fessenheim ( dont 4 concernent des indemnités versées aux actionnaires de la centrale comprenant EDF, des allemands et des suisses)…

add a comment on this article